3 arguments imparables pour convaincre votre entreprise de télétravailler

En seulement quelques mois, le nombre de personnes pouvant pratiquer le télétravail a explosé : au cours de l’année dernière, 700 000 actifs supplémentaires ont eu la chance de pouvoir expérimenter ce nouveau mode de travail. Au début de l’année 2019, le nombre de télétravailleurs représentait 29% de l’effectif total des actifs en France. Peut-être que vous aussi, vous aimeriez pouvoir profiter des avantages du télétravail. Si c’est le cas, voici nos conseils pour convaincre votre employeur : 

5C90E264 07D0 44CC 91E9 9BF9B73B031B 3 arguments imparables pour convaincre votre entreprise de télétravailler

  • Prouvez que vous serez plus productif : de plus en plus d’entreprises proposent à leurs salariés de travailler en open space. Pourtant, c’est clairement une fausse bonne idée. La réalité est que le manque d’intimité empêche les travailleurs de s’exprimer, qui compensent en créant des murs virtuels. Un phénomène qui joue clairement sur la productivité de chacun. Prouvez qu’à la maison, les distractions seront moins nombreuses. En amenant cet argument et en l’appuyant avec la fraîcheur que vous gagnerez parce que vous ne prendrez plus les transports en commun, aucun doute : votre N+1 vous écoutera.

  • Prévoyez une période de transition : qui dit télétravail, ne veut pas dire 100% de travail à la maison. Certainement pas ! La bonne formule est la complémentarité entre ces espaces distincts. Expliquez à votre employeur que vous êtes prêts à tester le télétravail sur une période assez courte : 2 semaines avec 2 journées à la maison. Cela vous permettra dans un premier temps de vous assurer que vous êtes fait pour travailler dans cette nouvelle configuration, et donnera l’opportunité à votre directeur de s’apercevoir que votre productivité ne baisse pas, au contraire.

  • Le télétravail permet de réduire votre empreinte carbone : nombreuses sont les sociétés à se soucier de leur branding éthique. Voici un argument valable pour aller dans cette direction. Imaginez : si vous pouviez travailler à la maison 2 jours/semaine, votre empreinte carbone serait réduite et indéniablement, celle de votre entreprise le serait aussi. Si tous les actifs des grandes métropoles françaises pratiquaient le télétravail, les bouchons n’existeraient peut-être plus et la pollution de l’air pourrait largement baisser. Alors, imparable celui-ci n’est-ce pas ?