3 conseils pour réussir sa rentrée au travail

Nous connaissons tous cet effet “coup de massue” du retour des vacances. Avouons-le, ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. La période de la rentrée est souvent source de stress et de pression. Il faut anticiper les objectifs annuels et surtout éviter de se retrouver noyé à cause des trois semaines de vacances qui viennent de s’écouler. Il existe quelques petites astuces pour éviter de se retrouver sous l’eau et mieux appréhender le retour au bureau. Voici nos conseils :

DTS Matte Black Dustin Giallanza free 2 1024x819 3 conseils pour réussir sa rentrée au travail

1 – Ne vous replongez pas immédiatement dans l’action : c’est l’erreur commise par la majorité des salariés en retour de vacances. On pense bien faire, il faut rattraper le temps perdu et on se lance corps et âme dans les tâches du quotidien. Pourtant ce n’est pas la bonne solution. Prenez votre temps et plutôt que de foncer sur vos e-mails, posez-vous les bonnes questions : qu’est ce qui va vous donner envie ? Qu’attend-on de vous ? Quelles sont les sources de motivation pour atteindre vos objectifs ? Bref, rédigez une mini feuille de route avant de vous plonger dans l’opérationnel.

2 – Organisez un déjeuner avec votre N+1 : ça y est, tout est clair dans votre tête, votre feuille de route est rédigée et vous appréhendez déjà mieux cette rentrée. Faites-en part à votre manager. Organisez un déjeuner avec lui, cela sera moins formel qu’une énième réunion de rentrée et expliquez-lui vos bonnes résolutions de rentrée. C’est le moment parfait pour lui soumettre vos réflexions. Que pense-t-il de votre stratégie de rentrée et comment peut-il vous accompagner dans ce sens ? En l’impliquant dans cette réflexion, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réduire totalement le stress et repartir sur d’excellentes bases relationnelles.

3 – Investissez-vous en dehors du travail : c’est la clé pour garder un équilibre parfait. Ne grillez pas votre énergie trop vite au bureau, gardez-en suffisamment pour une activité extérieure, autre que professionnelle. S’investir ailleurs, dans une activité qu’elle soit sportive, culturelle, associative va vous permettre d’enrichir vos émotions et contribuer à un meilleur équilibre global. Ce point peut sembler anecdotique, mais à l’heure où la personnalité est le premier critère de différenciation sur le marché du travail, vous marquerez des points. Connaissez-vous le point commun entre Under Armour, Etsy et Apple ? Ces entreprises n’étaient à l’origine que des “side projects”, des projets menés en parallèle des emplois de leurs créateurs sans but financier ou sans intention de développement. Motivant, non ?