Le coworking débarque à la campagne

On entend de plus en plus parler de l’émergence de tiers-lieux dans des espaces ruraux. En effet, c’est une tendance qui se confirme et le gouvernement veut d’ailleurs soutenir le développement de ces espaces de travail partagé, à la campagne. L’État compte sur ces tiers-lieux pour ranimer les campagnes du territoire. De nombreuses zones péri-urbaines sont délaissées par les entreprises et les indépendants ne trouvent pas forcément de lieux adaptés pour y travailler. En apportant une enveloppe de 110 millions d’euros, le gouvernement français espère favoriser l’émergence de 300 “fabriques des territoires”.

gautier salles  NAwOXcyxFk unsplash 819x1024 Le coworking débarque à la campagne

 

Alors que la majorité des espaces de travail partagé se trouve dans les villes, les travailleurs des campagnes s’estiment être les parents pauvres des tiers-lieux. La tendance est pourtant en train de s’inverser. Dans de nombreuses zones rurales françaises, des espaces de coworking voient le jour. En 2018, 46% des espaces de travail partagé se situaient déjà hors des grandes métropoles et le phénomène pourrait bien s’accentuer cette année. Par exemple : en Normandie, 19 espaces de coworking se trouvent dans des villes moyennes ou dans des espaces ruraux. L’Auvergne Rhône-Alpes est la région qui possède le plus d’espaces de travail partagé à la campagne : 69. De tels lieux permettent de ranimer les campagnes et de développer un nouvel écosystème, longtemps délaissé faute de localisation géographique. 

Les espaces de travail partagé ont aussi un impact positif sur les territoires. La Fondation Travailler autrement estime que les retombées économiques sont en moyenne de 57 000 euros par an pour chaque commune ayant créé un tiers-lieu. L’étude met le doigt sur une difficulté rencontrée par la majorité des fondateurs d’un tel lieu : le loyer est souvent un poste de dépense très élevé (entre 40% et 60%). Il faut donc réussir à le maîtriser au maximum pour espérer un développement viable. En attendant, les travailleurs des campagnes sont ravis de pouvoir profiter de ces nouveaux lieux de plus en plus nombreux en zones rurales.